Image default
Infos Mode

A Paris, Maison Margiela exalte la jeunesse et une mode vitale


La Fashion Week de Paris continue de nous réserver de bonnes surprises. A l’instar des créations vitales et inventives de John Galliano dévoilées lundi pour Maison Margiela. Pour le printemps-été 2022, c’est une reconnexion à la nature qu’envisage le directeur artistique de la maison. Mais le propos apparaît moins simple qu’il n’y paraît, surtout lorsqu’il s’agit d’observer « les désirs d’une nouvelle jeunesse utopique à l’ère de l’émergence « .

John Galliano prône un syle pêcheur pour l’été prochain – Maison Margiela

Le film, qui met en scène la nouvelle collection « Co-Ed » (c’est-à-dire la ligne prêt-à-porter par rapport à la ligne couture dénommée Artisanal), a été
réalisé sur une idée du designer, par Olivier Dahan (La Môme, Grace de Monaco), qui avait déjà signé pour Margiela l’opus précédent dédié à la couture. La vidéo se présente comme une suite de tableaux dans un montage syncopé, où se télescopent images, musiques et scènes surréalistes dans un décor carton-pâte fabriqué de matériaux recyclés.

La figure du pêcheur inspire notamment John Galliano avec de minuscules voiliers peints sur les boutons. Il propose des looks ludiques avec coiffes-capuches ou chapeaux de pêche en coton, des sacs en forme de seau, des tops et mini-shorts en denim effilochés à endosser avec de gigantesques cuissardes en caoutchouc coloré. A noter aussi les boots Tabi en caoutchouc recyclé déclinées dans les mêmes couleurs primaires. Ne manquent à la panoplie ni la salopette taille haute avec ses larges bretelles, ni la grande capote pour se protéger des intempéries.

Le styliste retravaille le vêtement avec brio. Il utilise en particulier la nouvelle technique « Essorage » de la maison qui, par le biais de traitements et de lavages aux enzymes, semble comme laisser les traces du temps sur les vêtements.

Ici, il déconstruit un loden. Là, il l’enrichit avec des empiècements en denim. Du tulle coloré (jaune, bleu, rouge), parfois décoré de plumes multicolores, se pose sur un manteau à chevrons, sur des jupes en drap de laine ou sur des tailleurs blancs pour un effet filtre. Un plaid jeté sur les épaule drape un corps comme une cape. Des torchons de cuisine servent de doublure aux manteaux ou sont noués autour du cou.

Un look pour le printemps-été 2022 – Maison Margiela

La fin du défilé offre une série de looks plus riches, où les jeunes modèles se transforment en chevaliers, comme une métaphore de la jeunesse d’aujourd’hui qui se trouve à affronter un monde bien compliqué. Entre brume, inondations et virées nocturnes, le film semble plongé dans un perpétuel chaos.

Parviendront-ils à sauver la planète ? Avec les moyens du bord, les mannequins semblent y mettre toute leur énergie et optimisme, chaussés de leurs imposantes bottes des Sept Lieues en cuir noir. Même si les couronnes, dont sont affublés certains, ne sont qu’en carton… Parfois, un épais gant noir clouté s’enfile à un seul bras, tel le gant du fauconnier, alors que leur casques de chevalier est transparent, construit avec de simples morceaux de plastique.
 

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2021 FashionNetwork.com



Source link

Autres articles

À Paris, la Semaine de la haute couture (virtuelle) est lancée

info mode

Fendi fait défiler des impératrices romaines sous la direction de Kim Jones

info mode

Malgré la pandémie, la semaine Haute Couture prépare sa renaissance

info mode