Image default
Infos Mode

Alexander McQueen automne-hiver 2021 : tout ce qui brille est anémone


Traduit par

Clémentine Martin

Publié le



10 juin 2021

Dans la mythologie, la sulfureuse anémone a une réputation plutôt sinistre. Mais dans la mode, du moins dans les mains de Sarah Burton chez Alexander McQueen, elle peut faire éclore la magie.

Alexander McQueen automne/hiver 2021 – Photo: Paolo Roversi for Dior – Foto: Paolo Roversi para a Dior

Dans la mythologie grecque, la belle anémone provient des larmes d’Aphrodite, mêlées avec le sang d’un sanglier sauvage qui aurait mortellement blessé son amant Adonis. Chez McQueen, des images de fleurs éclatantes et ciselées ont inspiré la nouvelle collection de prêt-à-porter glamour et audacieuse de l’automne-hiver 2021/22.
 
Sarah Burton a eu l’idée iconoclaste de photocopier des images de fleurs, de les jeter puis de photocopier à nouveau le résultat avant de l’apposer sur des robes décidément très théâtrales. Les seize looks capturés dans l’excellent lookbook photographié par le maître photographe Paolo Roversi dans un studio parisien, qui semble adopter une vision victorienne des anémones, expriment le regret d’un amour perdu.

Tout comme dans sa pré-collection d’automne, Sarah Burton fait la part belle à un tissu en polyfaille 100% recyclé et durable, idéal pour sculpter des formes de pétales dans les bas volumineux de ses robes à taille empire, sensuelles et sexy.

Alexander McQueen automne-hiver 2021 – Photo: Paolo Roversi for Dior – Foto: Paolo Roversi para a Dior

« Nous entrons dans une étape de récupération. C’est le moment de respirer à nouveau, d’explorer des souvenirs du passé pour enrichir notre avenir. Plus que jamais, nous sommes unis par un sentiment d’humanité, de travail en équipe avec un seul objectif: celui de créer quelque chose de beau, de significatif, de précieux et d’important. Nous avons pensé à l’eau, pour ses propriétés ressourçantes, et aux anémones. Les anémones sont les fleurs les plus éphémères, mais nous les avons rendues permanentes avec ces vêtements », explique Sarah Burton, la directrice créative de longue date de la maison.
 
Les imprimés floraux froncés et plissés réussissent à donner une sensation de puissante fragilité. Les robes noires en polyfaille aux images saisissantes sont parfois associées avec des perfectos noirs en cuir à encolure à larges revers rappelant des créations de haute couture.
 
La créatrice compose aussi des robes évasées où de multiples fermetures éclair verticales reproduisent une fleur en train d’éclore. FashionNetwork.com a pu découvrir la collection lors de sa présentation en conférence zoom privée ce mardi, depuis la boutique londonienne de la maison, sur Bond Street, où une somptueuse robe anémone est déjà présentée dans la vitrine. La collection ne sera pourtant disponible qu’à partir d’août.
 
Cette sélection comprend des pièces soigneusement coupées, avec des vestes ajustées et cintrées dans le dos à l’aide de rubans de style corset portées sur des pantalons cigarette. Une robe longue en polyfaille d’un rose corail intense affiche une couleur remarquable pour une pièce recyclée.

Alexander McQueen automne-hiver 2021 – Photo: Paolo Roversi for Dior – Foto: Paolo Roversi para a Dior

Les vestes d’aviateur et les bombers en forme de cocon, des pièces de « haute couture quotidienne », se portent avec des jupes boules dotées de poches ou des robes de soirée couleur d’eau en polyfaille durable. Une longue jupe à motifs de pétales géants est étendue sur le sol comme une immense fleur. Des vestes en denim et des vestes haute couture à détails corsets et boutons militaires viennent compléter la collection.
 
Pour le soir, Sarah Burton imagine une série de robes t-shirt blanches ensorcelantes et de robes de soirée brodées d’anémones et de nénuphars en fil argenté métallisé. Côté chaussures, on retiendra les imposantes bottines à double semelle, et au sein des accessoires, le nouveau sac Bundle paré de chaînes et de motifs floraux métallisés.
 
Résumant son rêve, Sarah Burton déclare: « Les femmes qui portent les robes anémones deviennent elles-mêmes des fleurs, leur incarnation. Elles adoptent leur caractère, en plus solide, plus éclatant et plus fort. »
 

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2021 FashionNetwork.com



Source link

Autres articles

Paris et Milan annulent la Fashion Week Homme et la Haute Couture

info mode

Des femmes défilent au pied de la tour Eiffel pour plus de diversité

info mode

Louis Vuitton à Singapour, Fendi à Shanghai, le luxe défile au bout du monde

info mode