Infos Mode

Azzaro dévoile les premières créations d’Olivier Theyskens


Olivier Theyskens est arrivé chez Azzaro en février dernier. Il aurait dû présenter sa toute première collection de couture et de prêt-à-porter pour homme et femme lors d’un grand défilé durant la Semaine de la Haute Couture parisienne en ce mois de juillet. Le Covid-19 en a décidé autrement. Et c’est à travers un petit film aux allures de clip, qu’il a révélé ses premières créations pour la maison de luxe parisienne ce lundi 6 juillet.
 

La chanteuse Sylvie Kreusch incarne à merveille la maison – Azzaro

“J’ai eu à peine le temps de rencontrer les équipes, qu’il y a eu tout de suite le confinement. Le fait de se rencontrer dans ces circonstances inhabituelles a créé entre nous des liens plus solides et amplifié les capacités de tous à s’adapter à la situation”, raconte le créateur belge à FashionNetwork.com via Zoom juste avant le coup d’envoi de la présentation vidéo d’Azzaro en cette première journée de Fashion Week haute Couture digitale.
 
Le jeune designer nous “reçoit” virtuellement dans le studio de la rue du Faubourg Saint-Honoré, où il a pu se rendre durant le confinement pour découvrir la richesse du patrimoine de la maison parisienne, fondée en 1967 par Loris Azzaro, et jeter sur papier ses premières idées.

“J’ai utilisé l’idée de l’héritage comme thématique et j’ai créé les modèles à partir de mes premiers dessins et esquisses, en me concentrant sur la gestuelle du fondateur et sa façon d’appréhender la silhouette de manière presque minimale dans la couture. L’idée étant  de sublimer et sophistiquer la femme, sans la contraindre”, nous confie-t-il
 
A l’arrivée, une quinzaine de looks, dont juste quelques-uns ont été dévoilés lundi, via un film de près de cinq minutes, endossés par la chanteuse et compositrice belge Sylvie Kreusch, dans une performance musicale énergique et passionnelle, filmée par Lukas Dhont, le réalisateur belge du très beau film “Girl”. L’idée était de montrer la liberté de mouvement et l’aisance dans la démarche.
 
Chevelure rousse flamboyante, Sylvie Kreusch chante, danse et traverse fiévreusement la scène sombre, sublimée par une maxi robe manteau en triple crêpe noir parée de cristaux soulignant le col, les poches et le bas des manches, ou déclinée dans une matière métallique dorée créant un effet jacquard presque tridimensionnel via une dentelle lurex. Ne manque pas le clin d’œil à la célèbre robe aux trois anneaux, réinventée ici dans une version brodée de cristaux sur une longue robe fuselée en velours lurex argent au drapé fluide.
 

La chanteuse porte ici la robe manteau effetjacquard métallique – Azzaro

Dans son studio, Olivier Thesykens nous dévoile ses autres créations, dont cette robe en crêpe satin de soie noire brodée de cristaux, ce petit jumper doré incrusté de broderie dencore dans du lurex doré, cette robe courte avec une emmanchure cape réalisée dans une matière transparente appliquée de dentelles et broderies camouflées, ou encore cette petite robe noire en crêpe bordée de brillants.
 
“Les finitions de métaux rappellent les années 1980. J’aime aussi ce travail de tailleur sur les matières floues”, commente le styliste, qui a choisi de se centrer sur les pièces d’exception dans cette première phase. “La saison va s’organiser jusqu’en septembre. Pour la couture, nous avons mis l’accent sur l’atelier, et au fil de la saison nous montrerons les autres facettes avec le prêt-à-porter”, conclut-il.
 

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2020 FashionNetwork.com



Source link

Autres articles

Le showroom Sphere séduit les acheteurs

info mode

Dolce & Gabbana lance sa formule “see now buy now”

info mode

London Fashion Week, jour 4 : bravo Lulu Kennedy

info mode