Infos Mode

Chanel: de Paris à L.A. avec une mode de star de cinéma d’aujourd’hui


Glamour de star de cinéma chez Chanel, mais pour être fabuleuse dans la vie de tous les jours et pas seulement sur le tapis rouge, lors d’un défilé présenté au Grand Palais mardi, dernier jour de la Fashion Week de Paris qui aura duré neuf jours.

Chanel – Printemps/été 2020-2021 – Paris – Photo: FashionNetwork.com

 
La créatrice Virginie Viard avait annoncé ses intentions dans une vidéo teaser en noir et blanc très réussie, réalisée par le duo de photographes hollandais Inez van Lamsweerde & Vinoodh Matadin, et qui a été diffusée la veille au soir. Dans une remarquable démonstration à base de mannequins 3D et de drones, le duo avait remplacé le célèbre panneau Hollywood par les lettres de Chanel, et déplacé le Sacré Cœur et la Tour Eiffel à Los Angeles. Avant de retravailler des extraits iconiques de grands classiques de la Nouvelle Vague – depuis À bout de souffle jusqu’à La Piscine, avec Romy Schneider, Anna Karina et Jeanne Moreau – tissant un lien spirituel entre la marque et la grande Usine à Rêves du cinéma.

La vidéo s’intitulait Lights, Camera, Action ! et le grand spectacle s’est poursuivi jusqu’au défilé au Grand Palais, alors que les invités découvraient à leur arrivée une version géante du panneau Chanel éclairé par de mini ampoules, et culminant à 20 mètres de hauteur sous l’immense verrière.

Même en pleine pandémie, Chanel a attiré d’authentiques stars de cinéma et légendes du rock, comme Isabelle Adjani, Marion Cotillard, Lily-Rose Depp, Anna Mouglalis et Charlotte Cardin, ou encore Vanessa Paradis et Sébastien Tellier.

L’ambiance de la saison était espiègle, notamment pour le tailleur signature de la maison. Version en laine bouclée rose bubble-gum, mais portée avec une jupe-culotte, ou tailleur Chanel classique mais agrémenté de chaînes en or – sur l’extérieur – et avec une jupe courte, fendue sur le côté. Ou le meilleur de tous, une version masculine de la veste, en rose, associée à un gilet croisé. Comme beaucoup de looks, il était porté avec des shorts à mi-cuisse. 

Chanel – Printemps/été 2020-2021 – Paris – Photo: FashionNetwork.com

On passait de la star de cinéma à la rockeuse, avec un micro-blouson en cuir noir, complété par un méga logo argenté en double “CC” sur les manches, ou un blouson blanc parfait pour Ibiza, porté sur un mini soutien-gorge et une jupe légendée “Chanel Girls”. Les robes du soir coupées en biais à épaule asymétrique fonctionnaient très bien aussi, ainsi que des robes en soie au tissage dense, avec un motif œillet qui ajoutait une pointe de classe impertinente.

Les mannequins sont apparues coiffées de résignes diaphanes, avec le regard smoky et des boucles d’oreille en perles à n’en plus finir, ainsi que des ceintures et chaînettes également en perles et des pochettes en cuir métallique.

“Puisque ce sera le dernier défilé au Grand Palais avant un bon moment, je voulais rendre hommage à tous les défilés spectaculaires que Chanel et Lagerfeld ont présenté ici ces 20 dernières années. Et puis Gabrielle Chanel et Karl ont habillé tellement de stars de cinéma au fil des années, mais dans leur vie quotidienne, pas seulement à l’écran”, expliquait Virginie Viard, en montrant l’immense panneau Chanel.

Le Grand Palais doit fermer pour d’importants travaux de rénovation de ses fondations, qui se sont beaucoup affaiblies à cause de sa situation sur les rives de la Seine.

En 18 mois, depuis la mort de Lagerfeld, Virginie Viard a injecté chez Chanel une très nette dose de jeunesse. Sa nouvelle femme Chanel est clairement plus du genre fille qui s’éclate que grande dame, et c’est tant mieux. Quand on l’interroge à ce sujet, la créatrice répond: “Je n’ai pas cherché à rajeunir, ou à habiller les filles de vingt ans plutôt que les cinquantenaires, pas du tout. C’est plutôt que je veux que Chanel soit très facile à porter. Karl proposait un manifeste bien précis, avec un message très clair. Moi, quand je regarde un ensemble, je me demande: est-ce qu’elle va avoir envie de le porter ?”, explique Virginie Viard en souriant.

La semaine a été bien chargée pour la maison. Mercredi dernier, elle a inauguré une grande rétrospective consacrée au talent créatif de sa fondatrice: “Gabrielle Chanel : Manifeste de mode”, au Musée Galliera à Paris. Tandis qu’à Londres, la maison aurait accepté de payer environ 310 millions de livres pour acquérir et construire sa boutique phare sur Bond Street, l’artère commerçante la plus chère de la capitale britannique.

Prochaine étape : Virginie Viard emmène la collection Métiers d’Art de Chanel à Chenonceau, le château de la Belle au Bois Dormant, sur la Loire. Un terme qui ne s’applique pas du tout à Chanel aujourd’hui, qui ne dort clairement pas, mais est au contraire bien réveillée et en pleine forme.

 
 

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2020 FashionNetwork.com



Source link

Autres articles

Des femmes défilent au pied de la tour Eiffel pour plus de diversité

info mode

Fashion Week numérique de Londres : des nouvelles collections, enfin

info mode

À Milan, Giorgio Armani revient sur son héritage

info mode