Infos Mode

Coperni: Chic racé au sommet de la Tour Montparnasse


Les dieux de la météo se sont montrés cruels avec Coperni cette saison, mais les muses de la création étaient bien plus généreuses, avec une excellente collection présentée par le duo français sur le toit de la Tour Montparnasse – pour le premier défilé en live et sur podiums de la Fashion Week parisienne.

Coperni – SS 2021 – Photo: FashionNetwork.com/Godfrey Deeny – Foto: FashionNetwork.com/Godfrey Deeny

Le 59ème étage de la Tour offre habituellement une vue sensationnelle sur Paris, mais ce mardi matin plein d’humidité, le temps s’est assombri juste avant le début du défilé ; le paysage a disparu, et les spectateurs ont emprunté des parapluies à la pelle. Mais si l’ambiance était soudain bien sombre, la collection, elle, était raffinée, pleine de punch et très cocon.

“Pendant le confinement, on a beaucoup pensé à la nécessité de se protéger avec des masques, d’où l’idée de créer des vêtements qui protègent les femmes. Des tissus résistants et élastiques. Plein d’extensions, mais en laissant quand même la femme libre de bouger”, expliquait Sébastien Meyer après le défilé, aux côtés de son partenaire de création, Arnaud Vaillant.

L’idée de cette collection remonte au mois de mars, au moment où le duo a imaginé un tuto pour fabriquer son propre masque et contribuer à la lutte contre le virus. Ce qui a galvanisé les étudiants en mode, les couturières, stylistes et modélistes pour créer des masques au moment où la France était confrontée à une sévère pénurie dans ce domaine.

Coperni – SS 2021 – Photo: FashionNetwork.com/Godfrey Deeny – Foto: FashionNetwork.com/Godfrey Deeny

La collection Coperni printemps-été 2021 comprenait 32 looks au total, dont le premier était arboré par Edie Campbell. La top et écuyère anglaise apparaissait fort à propos dans un ensemble tout blanc composé d’un micro bombers et de jodhpurs stretch.

Les robes du soir sculpturales, les tailleurs soyeux architecturaux et de superbes tops à épaules dégagées étaient au cœur de la collection, un style moderne et racé évoquant des échos du travail précédemment réalisé par le duo chez Courrèges. Beaucoup de tissus 3D, d’après leur expression, comme ces mailles stretch. Et un ensemble tout turquoise épatant – composé de leggings à sangles, d’un coupe-vent zippé et d’un tchador assorti. Voilà un super look pour l’ouverture des Jeux olympiques. Et une façon assez adaptée d’honorer Cathy Freeman, l’Aborigène adepte du Bahaïsme, qui a toujours couru la tête couverte, et remporta ainsi la médaille d’or du 400 mètres à Sidney, il y a 20 ans ce mois-ci.

Le duo a également présenté de superbes accessoires, très purs, avec notamment des compensées ultra cool alors que la marque étend sa gamme. En résumé, beau travail aujourd’hui de la part de Coperni et de ses tops, dont le final sous une pluie fine au son des envolées de synthétiseurs de De-Civilization, de Dedekind Cut, avait une allure héroïque.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2020 FashionNetwork.com



Source link

Autres articles

Présentations Paris Mode: Olivier Theyskens; Minuit; Zadig & Voltaire

info mode

Azzaro dévoile les premières créations d’Olivier Theyskens

info mode

Confinée, Carine Roitfeld organise un défilé “à domicile”, retransmis sur YouTube

info mode