Infos Mode

Défilés féminins: les tendances de l’été 2021 sous influence du Covid-19


Cette tournée des Fashion Weeks sous emprise de la pandémie marque un tournant. Pour la première fois, les maisons ont pu présenter en direct leur collection à un public mondial grâce au Web, alors qu’un tiers d’entre elles seulement ont pu défiler, les autres labels misant sur des vidéos digitales. Le confinement et la crise liée au Covid-19 ont porté la majorité à repenser leur offre, avec des pièces résolument plus confortables et minimalistes, souvent dans un esprit cocooning à vivre tous les jours chez soi. De fait, les collections de prêt-à-porter féminin présentées sur les podiums de New York, Londres, Milan et Paris entre le 13 septembre et le 6 octobre 2020 semblent avoir rendu les créateurs plus concrets et pragmatiques réduisant le nombre des silhouettes et renouant avec les basiques. Beaucoup se sont recentrés sur leur ADN ou histoire. Plusieurs ont affiché leur inclusivité en choisissant des mannequins aux formes généreuses, transgenres et intersexes. Contexte oblige, jamais comme en cette rentrée, les défilés n’ont dévoilé autant de nouveaux visages venus de tous les horizons.

1 Le masque

Rick Owens, printemps-été 2021 – © PixelFormula

Avec la pandémie du Covid-19, le masque est devenu l’accessoire incontournable. Quelques maisons le proposaient déjà, dans un esprit futuriste comme Marine Serre, ou pour se protéger de la pollution. Aujourd’hui, elles sont bien plus nombreuses. Sans compter les mannequins au visage voilé (Thom Browne, Margiela, Victoria/Tomas), recouvert d’une écharpe (Marni) ou d’une cagoule (métallique chez Paco Rabanne). Quelques marques, telles Rick Owens et Eckhaus Latta, n’ont pas hésité à faire défiler carrément tous leurs mannequins masqués.

2 Se protéger

Kenzo, printemps-été 2021 – © PixelFormula

L’idée de protection a été creusée par bon nombre de couturiers, en tenant compte aussi du concept de distanciation sociale. Cela se traduit par des silhouettes voilées, mais pas seulement. Des griffes ont ainsi développé des tenues-refuges (Kenzo et Anrealage) ou des tenues armures, telles les longues robes métalliques de Paco Rabanne couvrant la femme de la tête aux pieds. Givenchy propose des mini capes carrées rigides aux épaules boxy, comme si le haut du corps se glissait dans une enveloppe protectrice. La femme s’enveloppe dans une grande étole-cape chez Prada, dans un édredon chez Fendi.

3 Total look 

Boss, printemps-été 2021 – © PixelFormula

Plus que jamais, les collections pour l’été prochain vont à l’essentiel en valorisant la simplicité et une mode ultra minimaliste. Souvent, la plupart des silhouettes déclinent toutes les pièces et accessoires qui les composent dans une seule et même couleur ou imprimé. Ou encore mieux, dans une non couleur, tels le blanc et le noir. A l’instar de la garde-robe estivale de Thom Browne totalement blanche de la tête aux pieds ! Ce total look offre un uniforme idéal pour la femme, en particulier dans la version du tailleur-pantalon omniprésent.

4 Black and white

Burberry, printemps-été 2021 – © PixelFormula

Au-delà des total looks blancs ou noirs se distingue surtout dans cette veine minimaliste le black and white. On le retrouve dans des motifs damiers ou à pois, dans des imprimés, dans des associations de pièces noires et blanches ou dans des habits bicolores. Cela n’empêche pas, bien sûr, les stylistes d’utiliser la palette chromatique, en particulier par blocs de couleurs, aux tonalités intenses ou sorbet avec la montée en puissance du vert d’eau.

5 Cocooning

N°21, printemps-été 2021 – © PixelFormula

Confinement et télétravail ont laissé des traces indélébiles dans ces collections pour l’été 2021 réalisées en pleine pandémie. Alors que le sportswear avait délaissé les podiums ces dernières saisons, on assiste à un retour remarqué du survêtement et surtout du hoodie, proposé y compris par une maison classique comme Max Mara. Les vêtements d’intérieur, tels les ensembles-pyjama et les manteaux-peignoirs ont également le vent en poupe.
 
6 La maxi robe 

Jason Wu a ouvert son show avec le mannequin transgenre Indya Moore – © PixelFormula

Dans cet esprit cocooning, la notion de confort se renforce de plus en plus et se traduit notamment à travers une offre pléthorique de longues robes, de préférence amples et volumineuses, adaptées à toutes les tailles et les usages, dans un esprit décontracté. Robe de bohémienne, de paysanne, caftans… Sans oublier la très pratique tunique à enfiler sur une paire de pantalons, autre tendance en nette hausse.

7 Sans genre

Louis Vuitton, printemps-été 2021 – © PixelFormula

L’inclusivité et la diversité deviennent des valeurs cruciales pour les maisons. Une tendance en forte hausse avec l’arrivée sur les podiums de mannequins de tous les genres, tailles et horizons. Dans le vestiaire, cette réflexion se reflète à travers certaines tenues genrées interchangeables entre homme et femme, ou via des vêtements unisexes portables par tous, comme l’a illustré notamment Louis Vuitton, confirmant une tendance au long cours.

8 Crop tops et brassières

Hermes, printemps-été 2021 – © PixelFormula

En pleine polémique des lycéennes françaises rebelles, qui s’affichent le nombril à l’air pour protester contre les “tenues correctes” exigées à l’école, une déferlante de crop tops et brassières a envahi les podiums en cette rentrée. Promu au statut d’accessoire indispensable, le haut qui dénude est de toutes les collections. Jusqu’aux maisons les plus chics, dont Hermès, s’y mettent, associant volontiers brassière sexy et costume sobre.

9 La dentelle 

Christian Dior, printemps-été 2021 – © PixelFormula

Les stylistes remettent au goût du jour les dentelles de grand-mère, sortant du trousseau draps, nappes et napperons brodés, sans oublier les rideaux et le couvre-lit fait au crochet pour se confectionner une garde-robe romantique. Broderies anglaises, macramés, applications de fleurs en dentelle s’emparent de robes d’été, jupes, pantalons, tops et manteaux.

10 Fluo 

Anrealage, printemps-été 2021 – © PixelFormula

Repéré sur les podiums de l’automne-hiver 2019/20, la tendance néon a encore le vent en poupe et sert à redynamiser une tenue, comme ce galon lime bordant une robe en dentelle noire chez Francesca Liberatore. Chez certains labels comme Akris et Anrealahge, il devient l’élément ludique, cette lumière qui brille dans l’obscurité pour nous sortir de la morosité ambiante.
 

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2020 FashionNetwork.com



Source link

Autres articles

Milan annonce une Fashion Week digitale en juillet, Paris lui emboîte le pas

info mode

À Milan, Giorgio Armani revient sur son héritage

info mode

Yohji Yamamoto : l’art du drapé ritualisé à l’Hôtel de Ville

info mode