Image default
Infos Mode

Dolce & Gabbana illumine Milan de mille feux


Dolce & Gabbana fait briller Milan. La griffe de luxe a célébré, samedi, son retour sur les podiums avec un show enlevé aux couleurs scintillantes de la nuit. Baptisée “DG Light Therapy”, sa collection masculine pour le printemps-été 2022 s’inspire, en effet, de la tradition de l’art luminaire du sud de l’Italie, mais aussi de l’esthétique des années 2000, surfant sur l’actuelle nostalgie pour le début de ce millénaire, qui obsède notamment la Gen Z, claire cible de la marque depuis quelques saisons.

L’été prochain sera étincelant pour la marque italienne – Dolce & Gabbana

Ce n’est pas la première fois que ces décorations de luminaires typiques du Mezzogiorno inspirent la mode. Il y a près d’un an, Maria Grazia Chiuri chez Dior en avait fait le thème central de sa collection croisière 2021 lors d’un show à Lecce dans les Pouilles, qui s’était tenu à huis clos pour cause de pandémie.

Domenico Dolce et Stefano Gabbana ont eux-mêmes déjà exploité ce filon en 2011 pour le show de leur collection féminine printemps-été 2012. Samedi, ils ont recréé la même féérie avec un décor d’arcs, de portiques et autres rosaces truffés d’ampoules multicolores se reflétant sur le podium-miroir dans un jeux de lumières étourdissant.

L’ambiance est à la fête sur un fond de musique techno de boîte de nuit. Ces guirlandes lumineuses sont reprises telles quelles dans une série de pièces sombres, qu’elles illuminent à travers de riches décorations, des costumes aux pièces en maille, en passant par les blousons, les pantalons ou encore les chaussures, et jusqu’à un bob croulant sous les pierres multicolores.

De même, les pièces en denim déchiré et des ensembles blancs sont disséminés d’ornements précieux aux mille couleurs, des broderies aux dorures, en passant par des accessoires métalliques argentés et autres perles. Même les slips sont bordés de gemmes! Elles s’incrustent sur les bandes latérales des pantalons ou explosent en pois brillants sur un top en tulle noir, tandis que les cristaux décorent comme une fine dentelle l’encolure de certains t-shirts.

L’art luminaire du sud est au centre de la collection – Dolce & Gabbana

Il faut que ça brille ! Mais pas seulement. Les designers reprennent aussi les motifs des décorations illuminées, en particulier les rosaces explosant de couleurs telles des soleils, qu’ils reproduisent en imprimés sur d’amples chemises à manches courtes, ou retravaillent dans des traitements de photos floues dans des ensembles pyjama en soie avec peignoir fluide assorti. Effet optique garanti.

S’ajoutent à cette toile de fond, des bijoux voyants, comme ces broches accrochées au revers d’élégantes vestes en velours sombre ou ces cascades de chaînes et colliers, qui se superposent en clinquant sur des chemises sensuelles ouvertes jusqu’au nombril. Ce côté sexy, on le retrouve dans des transparences, des tricots ajourés, mais aussi dans des t-shirts “filet de pêcheur” ou des pantalons et tops en dentelle.

Le duo de créateur va jusqu’à poser de vraies couronnes de prince sur la tête de certains mannequins, revêtus non sans humour d’ensembles de sport (short, maillot, survêtements) aux couleurs vert-blanc-rouge de l’Italie, en clin d’œil à l’Euro 2020, qui se dispute actuellement sur les terrains de football, où la Squadra Azzurra vient de se qualifier pour les huitièmes de finale.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2021 FashionNetwork.com



Source link

Autres articles

À Paris, Coperni organise un défilé “drive in” pour célébrer la “nuit qu’on a oubliée”

info mode

Rick Owens: le Jardin de Gethsémané sur un embarcadère de l’Adriatique

info mode

Le conte de fées féministe de Dior

info mode