Infos Mode

Etro : un défilé post-confinement sur la musique d’Ennio Morricone


Enfin ! Mercredi à Milan, après 15 semaines de confinement, Etro a mis en scène le premier véritable défilé depuis le début de la crise sanitaire, devant un public masqué appliquant strictement les mesures de distanciation sociale.

Etro Printemps-Été 2021 – Etro – Etro

Ce type d’événement n’avait plus eu lieu depuis le show Louis Vuitton à Paris, le 3 mars dernier. Etro a dévoilé sa collection mixte Printemps-Été 2021 dans l’hôtel le plus prestigieux de Milan, le Four Seasons, sur la via Gésu. Les mannequins défilaient sur des allées de graviers, dans le cloître de cet ancien couvent du XVe siècle.

Comme chaque événement des quatre jours de cette Fashion Week numérique, le défilé Etro est rediffusé sur la plateforme Internet de la Camera della Moda, l’instance dirigeante de la mode italienne. Seul un autre événement aura lieu en direct et en public à Milan cette semaine : le défilé Dolce & Gabbana, à 17h30 aujourd’hui, sur un calendrier officiel comportant 43 présentations.

Sur le plan d’ouverture de la captation, on peut voir les enfants du fondateur de la marque, Kean et Veronica Etro, affairés autour des mannequins alignés en spirale dans une cour circulaire à côté du jardin de l’hôtel, le tout filmé par un drone.

Dès le premier look, Etro — probablement la marque aux imprimés les plus iconiques de la mode italienne — annonce la couleur, avec un blouson orné de détails architecturaux et de fleurs fanées, porté avec une chemise représentant un tigre assoiffé dans une oasis et un jean délavé à revers. Une certaine vision de l’élégance masculine, inspirée par le Far West. Le premier mannequin femme porte une longue robe fluide à fleurs, dissimulée par une veste d’indien en daim à franges.

Les mannequins déambulent devant des invités prudents, espacés d’un mètre et presque tous masqués — le gotha des journalistes de mode milanais : Emanuele Farneti, rédacteur en chef du Vogue italien, Andrea Tenerani, le styliste masculin le plus demandé de la ville, et le correspondant britannique Luke Leitch, tous assis à bonne distance sous de grands parasols blancs.

Etro Printemps-Été 2021 – Etro – Etro

Pour ces messieurs, Etro propose une garde-robe taillée pour la jungle urbaine : prince-de-galles, vestes simples, costumes décalés et déconstruits à motifs cachemire, et même une tenue de rockstar à imprimé jungle. L’orchestre classique Ensemble Testori — un violoncelle, une contrebasse, un piano et un quatuor de violons dirigés par Giulia Sandoli — jouait une sélection idéale des grands airs d’Ennio Morricone, décédé il y a quelques jours. Clou du spectacle, une interprétation pleine d’émotion de sa musique pour Il était une fois dans l’Ouest.

“Nous sommes enfin réunis dans le jardin de cet hôtel emblématique, au cœur du quartier milanais de Montenapoleone. Nous voulions souligner que nous sommes une famille, qu’Etro est une famille qui vit dans un monde rempli de joie de vivre, de couleur et de positivité. Cette saison, nous présentons de vrais vêtements pour de vraies personnes, nous imaginons une nouvelle authenticité. Juste ce que nous aimons, ce que nous pensons être pertinent, ce qui nous fait nous sentir bien. Rien de plus que cela”, expliquent Kean et Veronica Etro, le frère et la soeur à la tête du studio créatif de la maison.

Pour les occasions mondaines : des gilets en cachemire tricoté à motifs Navajo, de superbes sahariennes coupées dans un Ikat beige original et un remarquable blouson en cuir orné d’une belle image du désert du Nevada, comme celle que porterait un cow-boy à un vernissage dans une galerie d’art au Nouveau-Mexique. Beaucoup de chemises rayées, imprimées de photos de grands chats. Sans oublier l’écologie : ces pièces sont coupées dans des tissus de fibres d’eucalyptus, et certains polos sont fabriqués à partir de bouteilles en plastique recyclées.

Les femmes semblent prêtes à aller danser dans une grange, avec leurs robes en dentelle. Des shorts courts et des vestes en denim à motifs intarsia marbrés, et un superbe tailleur coupé dans le même imprimé tigre que chez leurs compères masculins. Et la cow-girl Etro n’a rien contre une petite étape au Népal, pour aller chiner des ceintures brodées et de charmantes chemises en soie. Les mannequins — hommes et femmes confondus — portaient souvent des cabas et des sacs de voyage, prêts à s’enregistrer à la réception d’un hôtel quelque part dans le monde. Ces dames arboraient souvent les nouvelles lunettes de soleil Etro x Carrera, qui font référence à l’emblématique modèle “aviator” Champion de la marque, mais décline dans des couleurs Etro — citron amer, rouge profond et rose bonbon.

En un mot : des vêtements idéaux pour faire une bonne première impression à son arrivée dans une villa pour le weekend. Kean et Veronica avaient l’air très fier en saluant leur public à la fin du défilé, et c’était tout à fait légitime.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2020 FashionNetwork.com



Source link

Autres articles

Patrick Calmels (Twitter): “Certains défilés réunissent jusqu’à 18 millions de vues uniques”

info mode

Dolce & Gabbana lance sa formule “see now buy now”

info mode

​Burberry et Fendi vont ouvrir les Fashion Weeks de septembre… de loin!

info mode