Image default
Infos Mode

Hermès: une légèreté solaire sur une piste de décollage


Par

AFP

Publié le



3 oct. 2021

Pour la femme Hermès, les murs bougent et s’ouvrent sur le ciel : la collection printemps-été 2022 respire le soleil et la décontraction. 

Le défilé dans le cadre de la semaine parisienne du prêt-à-porter féminin s’est déroulé dans un hangar rond aux murs couleur ocre et terracotta, à l’aéroport du Bourget, au nord de Paris.  

Les couleurs de l’été 2022 sont chaudes, naturelles, la ligne fluide, que ce soit un trench, un pantalon à taille haute coulissée ou un short.

« La silhouette est comme toujours décontractée, mais il y a plus de fluidité, plus de légèreté, une sorte d’envolée. J’avais envie de montrer la peau, de montrer une femme sensuelle », déclare à l’AFP en coulisses Nadège Vanhée-Cybulski, directrice artistique des collections femme de la maison. 

Les hauts sont courts, laissant le vent caresser la peau. Les mannequins avancent en toute décontraction en chaussures plates « pour courir, pour s’allonger ».

A la fin du défilé, les murs bougent et s’ouvrent sur une piste de décollage. Après le passage final, les mannequins posent sur fond du ciel, laissant les invités se prendre en photo avec elles ou tout simplement les approcher pour voir les finitions de près. Une nouveauté.

Le choix du lieu « est un symbole d’aller chercher de nouveaux horizons, cette ouverture, une promesse, un peu d’échappatoire. On avait tous besoin de respirer », après la crise du Covid, souligne Nadège Vanhée-Cybulski. 

Côté couleur, elle décline le jaune dans toutes les nuances. « C’est une couleur du soleil, du blé, couleur de la femme. C’était important d’amener cette force ». 

L’imprimé graphique noir sur du blanc est inspiré d’un foulard trouvé dans les archives. 

« C’est une retranscription. Il est important de ne pas être nostalgique tout en comprenant notre héritage », souligne la créatrice. 

Coïncidant avec le défilé, une centaine de militants de Peta ont manifesté à Paris pour interpeller Hermès sur les tortures infligées aux crocodiles et réclamer la fin des peaux exotiques chez la maison de luxe.

« Chacun ses convictions », a répondu une porte-parole d’Hermès, interrogée par l’AFP , en se refusant à tout commentaire. 
 

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2021 Agence France-Presse
Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (ou sur cette page selon le cas) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l’AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, rediffusée, traduite, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l’accord préalable écrit de l’AFP. L’AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions qui ne peuvent être exclus, ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.



Source link

Autres articles

Ami rend hommage à la Ville Lumière

info mode

Zalando dévoile les finalistes du prix de mode durable de la Fashion Week de Copenhague

info mode

La Fashion Week Homme de Milan débute le 14 juillet en mode phygital

info mode