Infos Mode

Kenzo: à tire d’aile vers une mode adaptable


Impossible d’accuser Felipe Oliveira Baptista de manquer d’énergie ou de ne pas faire d’efforts, en particulier avec cette deuxième collection pour la maison Kenzo, qui s’inspirait de la plus industrieuse créature qui soit, l’abeille.

 

 
C’est d’abord une photo organique et spectaculaire d’une ruche sauvage qui a déclenché son imaginaire, et le créateur présentait pour cette collection printemps été toute une équipe d’apiculteurs hipsters, dans une mise en scène spirituelle et pleine d’humour au cœur de la roseraie de l’Institut National de Jeunes Sourds à Paris, dans le 5ème arrondissement.

On avait même peint un essaim d’insectes à la bombe sur toute la rue, devant le bâtiment, et de nombreux autres apparaissaient dans le journal de 36 pages déposé sur chaque tabouret de jardin. En une, une image d’archive d’il y a cent ans montrant un jardinier avec une énorme moustiquaire sur le visage, posant avec une pipe en terre. Et au cas où vous n’auriez pas compris le message, la maison a même généreusement distribué à chaque invité un petit pot de miel du Sacré Cœur, au moment de s’installer sous une pluie fine, protégés par de gros parapluies militaires.

Kenzo SS 2021 – Photo: Kenzo

Et la moitié des tops portaient effectivement des coiffes d’apiculteur dans ce défilé mixte, ainsi que des tuniques et capes de protection, pour une saison où la sécurité et la mise à l’abri semblent être les thèmes majeurs nés de la pandémie.

« Après tous les hauts, les bas et les peurs du confinement, je crois qu’on pense tous à se protéger. Mais aussi à garder un grand optimisme pour essayer de se sortir de toute cette période », expliquait le créateur au milieu du brouhaha des coulisses.

Après un défilé inaugural étrangement sombre en février, il était vital pour Felipe Oliveira Baptista de réinjecter des couleurs vives, élément central de l’ADN Kenzo. Et il a tenu cette promesse, avec de mémorables imprimés coquelicot floutés sur ordinateur, extraits des archives de la maison et déclinés sur de fringantes parkas en nylon et de superbes costumes en coton souple pour les hommes.

Kenzo SS 2021 – Photo: Kenzo

Des coupe-vent style ikat, des sahariennes avec des tas de poches au look industriel, pour gentlemen farmers, ou encore des mailles techniques et des robes du soir en dentelle à découpe, ainsi que des cirés transparents sur des combinaisons en lycra pour les nanas hipsters et fans de nature.

Les 40 mannequins ont défilé juchés sur des socques geta high-tech, dotées de semelles bulle à l’étrange beauté, une réinterprétation maligne des origines japonaises de la marque. Et Felipe Oliveira Baptista a fait jouer sa magie pour quelques nouveaux double bagages classieux, composés d’un sac seau en cuir en contenant un deuxième plus grand, en nylon.

Jouant sur le thème des jardiniers et de leur sens pratique, il a aussi imaginé de superbes nouvelles idées de confection – des jeans cools augmentés de tabliers en denim, et des gilets de gentlemen pêcheurs rallongés jusqu’au genou. Ce que le créateur qualifie de « mode adaptable ». Idéale pour une période où c’est le monde entier qui doit s’adapter.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2020 FashionNetwork.com



Source link

Autres articles

Le top 20 des défilés Automne-Hiver 2020/21

info mode

Valentino prône une mode à vivre et à porter

info mode

La London Fashion Week dévoile le calendrier provisoire de sa première édition 100 % numérique

info mode