Infos Mode

Lanvin choisit Shanghai pour dévoiler son été 2021


Cette saison, Lanvin a déserté les podiums parisiens dévoilant sa nouvelle collection avec un show en grande pompe organisé à Shanghai. La griffe, passée en 2018 sous le giron du chinois Fosun Fashion Group, semble vouloir resserrer ses liens avec l’Empire du Milieu via une collection printemps-été 2021 sous forme d’hommage appuyé à la culture et tradition chinoises.

Lanvin, printemps-été 2021 – DR

A noter que depuis la rentrée, la plus ancienne maison de couture française est pilotée par le tandem de directeurs généraux adjoints Arnaud Bazin et Grace Zhao, cette dernière ayant en charge l’Asie-Pacifique. Le choix de Shanghai et du casting rigoureusement oriental pourrait donc marquer un nouveau chapitre pour la maison avec une stratégie davantage orientée vers l’Asie.

Le show s’est tenu dans la soirée de samedi dans le jardin Yu, au cœur du vieux Shanghai, au pied d’une ancienne pagode, illuminée du nom de Lanvin, et tout du long des passerelles en pierre, qui enjambent les étangs de ce “jardin du bonheur”. Le directeur artistique Bruno Sialelli a imaginé une garde-robe d’une grande élégance oscillant entre chic parisien et raffinement oriental, où soies et satins ont la part belle. “L’influence de la culture chinoise sur l’art et la mode des années 1920 est une source d’inspiration fondamentale pour ce défilé”, souligne la maison.

Ainsi les parapluies se transforment en ombrelles chinoises fleuries. Les imprimés et broderies, inspirés des panneaux de laque Art déco du décorateur Jean Dunand, grand ami de Jeanne Lanvin, prennent des allures d’estampes anciennes. Des dorures dans un top bouffant turquoise en soie moirée rappellent les tenues traditionnelles du Céleste Empire. L’or revient à plusieurs reprises dans cette collection à la fois sobre et précieuse, où les brillances sont nombreuses (strass, broderies lumineuses, cristaux, détails dorés, etc.).

La robe de style Lanvin revue par Bruno Sialelli – DR

Les silhouettes et les tissus sont sensuels, drapés à même le corps. Costumes trois pièces et ensembles plus lâches habillent l’homme, tandis que la femme est élégante en toutes circonstances, qu’elle endosse un tailleur en cuir, une robe de cocktail, ou un cardigan rebrodé sur une jupe en voile imprimé. Le couple Lanvin se partage néanmoins plusieurs pièces identiques pour elle ou lui..
 
Comme toujours, Bruno Sialelli puise dans les archives de la maison, en réinterprétant ses codes, en particulier la période la plus riche des années 1920. On retrouve ainsi le grand nœud cher à la fondatrice, bien en vue surbrodé de pierres scintillantes sous l’encolure d’un cardigan ou à la taille d’une robe mi-longue à volants. Le styliste retravaille aussi la robe de style aux jupes amples, resserrée à la taille, pièce emblème de la griffe, avec des volumes évasés, qu’il décline aussi dans des mini-robes, des manteaux courts ou plus longs dotés de larges revers.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2020 FashionNetwork.com



Source link

Autres articles

Pour dévoiler sa Couture, Valentino prépare un programme double au mois de juillet

info mode

Milan annonce une Fashion Week digitale en juillet, Paris lui emboîte le pas

info mode

Balmain : Bienvenue au premier rang virtuel

info mode