Infos Mode

Lutz Huelle propose une vision décontractée et optimiste de la mode


Conserver sa bonne humeur par les temps qui courent n’est pas toujours facile, mais c’est pourtant absolument nécessaire. C’est la conclusion que l’on tire d’une conversation avec un optimiste invétéré comme Lutz Huelle. En visioconférence, le designer allemand nous explique les idées qui se cachent derrière sa nouvelle collection, sans masque et avec un grand sourire. Sur leurs cintres, les vêtements entrent et sortent du champ de l’écran dans les mains de Lutz Huelle, ravi de dévoiler tous leurs détails, d’improviser de possibles associations et de présenter les photographies qui formeront le souvenir d’une collection unique. Pas de défilé pour cette fois, mais un retour à l’essence la plus humaine de la mode.

Le pyjama rose fait partie des éléments centraux de la nouvelle collection du créateur allemand – Lutz Huelle

« Au début, il était vraiment difficile d’imaginer ce que les gens pourraient avoir envie de porter. Cela paraissait ridicule de penser à la mode avec tout ce qui était en train de se passer », se remémore le créateur. Paraissant presque irréel, le premier mois de confinement a entraîné chez l’artiste un syndrome quasi-total de la page blanche. « Pourquoi penser à s’habiller quand on reste chez soi, de toute façon ? » reconnaît-il avec sincérité. Il se rappelle les heures passées au lit, à lire un livre ou même à regarder la télévision. « J’en suis arrivé à un point où j’ai compris que je devais me concentrer sur ce que j’avais à portée de main. Et je me suis rendu compte que le pyjama était comme une espèce de costume, constitué de deux pièces mais bien plus confortable », rit-il. C’est alors qu’il a mis le doigt sur le point de départ de sa nouvelle collection : un pyjama en satin rose. La machine était lancée.

« J’ai commencé à penser à des pièces que l’on aime porter pour rester chez soi. Des pièces faciles à porter en intérieur, mais que l’on puisse aussi porter pour sortir, que ce soit pour faire les courses ou pour aller danser, une fois que ce sera possible », explique-t-il. Les pièces de sa nouvelle collection se concentrent sur deux objectifs : l’esthétique et le confort. « Je voulais faire du homewear et du sportswear sans en avoir l’air. J’ai toujours aimé les vêtements de sport, mais pour la première fois de ma vie, je n’avais pas envie d’être en pantalon de jogging. Je voulais trouver des pièces aussi agréables à porter, mais bien plus élégantes », résume-t-il, montrant les ceintures élastiques de ses pantalons façon pyjamas.

« Le Pyjama Rose » fait la part belle aux t-shirts basiques ou aux sweat-shirts, mais se compose aussi de robes de cocktail confortables, de manteaux fluides en coton et lin, de chemises en nylon technique réinterprétées sous forme de trench-coats imperméables, et même de vestes en jean coupées au niveau de la ceinture, créant une taille de guêpe dans le plus pur style des années 1950. « Ce n’était pas le moment de se lancer dans des pièces compliquées ou prétentieuses. Pour moi, il était temps de se concentrer sur des choses simples, intéressantes et qui résisteraient dans le temps », raconte le créateur. Il nous montre les photos qui composent son look book de la saison printemps/été 2021, avec cinq femmes complètement différentes qui se sont amusées à assortir leurs pièces préférées et ont choisi elles-mêmes leur maquillage et leur coiffure.

Ce sont des amies de Lutz Huelle qui posent pour le look book de la présentation. Elles ont choisi elles-mêmes leurs looks pour la session. – Lutz Huelle

Le résultat est rafraîchissant et naturel, également disponible en format vidéo. Pendant quelques courtes minutes, on a la chance de visiter les coulisses d’une session photographique entre amis. « Pour la première fois, je n’ai pas pensé à des looks spécifiques ou des silhouettes, mais à ce que j’avais envie de porter. C’est le plus important, et le reste arrive ensuite. Avec tous les drames que nous avons subi et la négativité qui a marqué les derniers mois, c’était un point essentiel pour moi ».

Concernant le remplacement des défilés physiques par leurs pendants digitaux, Lutz Huelle a une opinion bien arrêtée. « L’émotion et l’enthousiasme des défilés nous manquent à tous. Je crois que rien ne peut remplacer cela. Mais je pense aussi que c’est une bonne idée de les rendre plus humains et plus personnels. C’est le moment idéal pour insister sur le côté émotionnel de la mode », souligne-t-il. Selon lui, les collections fonctionnent « quand elles viennent du cœur ».

Alors que l’incertitude règne toujours sur l’avenir et qu’il est difficile de savoir si et quand les pyjamas de Lutz Huelle pourront un jour aller danser, le créateur s’engage à garder les yeux ouverts pour que ses collections restent le reflet de notre présent. « Nous devons comprendre le moment que nous vivons pour continuer à travailler. C’est aussi cela, la mode. La mode a toujours reflété ce qui se passe autour de nous, non ? »

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2020 FashionNetwork.com



Source link

Autres articles

Givenchy: Holly Gollightly en version inclusive pour les débuts de Matthew M. Williams

info mode

Une Semaine Haute Couture virtuelle riche en enseignements

info mode

48H Maisons de Mode : top départ dès vendredi !

info mode