Infos Mode

Michael Kors renonce à son tour à défiler en septembre


Michael Kors relance le débat sur le calendrier de la mode. Le designer new-yorkais annonce qu’il ne défilera pas en septembre prochain, mais présentera sa collection entre mi-octobre et mi-novembre par le biais d’une présentation dont les contours sont encore à définir. Cet éloignement des podiums se poursuivra peut-être même jusqu’en février 2021.
 

Le dernier show de Michael Kors pour l’automne-hiver 2020/21 – © PixelFormula

L’idée pour la marque est de revenir avec sa ligne Michael Kors Collection à la production et présentation de deux collections par an, l’une pour le printemps-été et l’autre pour l’automne-hiver, afind de permettre “une approche plus rationalisée en magasin” . Cette décision intervient alors que la pandémie du Covid-19 a fait émerger les distorsions de l’actuel système de la mode avec ses rythmes effrénés et sa surproduction, engendrant une prise de conscience auprès des créateurs.

“Je pense depuis longtemps que le calendrier de la mode doit changer. Je suis enthousiaste de voir le dialogue ouvert lancé au sein de la communauté de la mode sur le calendrier – de Giorgio Armani à Dries Van Noten en passant par Gucci et Saint Laurent et jusqu’aux principaux détaillants du monde entier – sur les façons dont nous pouvons ralentir le processus et améliorer la façon dont nous travaillons. Nous avons tous eu le temps de réfléchir et d’analyser les choses, et je pense que beaucoup conviennent qu’il est temps d’adopter une nouvelle approche pour cette nouvelle ère”, souligne-t-il dans un communiqué.

Les livraisons des produits seront programmées pour arriver progressivement en magasin au cours de chaque saison pour répondre au plus près aux besoins des clients, annonce encore le label. “Il est impératif de donner au consommateur le temps d’absorber les livraisons de l’automne, qui arriveront en septembre, et de ne pas les confondre avec une surabondance d’idées supplémentaires, de nouvelles saisons, de produits et d’images”, explique encore le designer.

Selon lui, septembre et mars doivent rester “des mois clés pour lancer le début de la campagne de vente au consommateur”. “C’est à ce moment-là que sont publiés les contenus éditoriaux et médiatiques clés, que la météo commence à changer et que les gens sont prêts à absorber de nouvelles collections et de nouveaux produits qu’ils peuvent porter et acheter immédiatement”, note-t-il. Michael Kors est ainsi en train de réévaluer la manière dont il présentera au public et à la presse la collection automne-hiver, “probablement entre mars et avril”.

La maison américaine va désormais s’organiser pour vendre la collection aux détaillants avant qu’elle ne soit présentée au public et à la presse, permettant ainsi à la chaîne logistique et de production d’avoir le temps de réaliser le produit et de le distribuer, le but étant de créer un rythme plus sain

Giorgio Armani a été l’un premiers à inviter le milieu de la mode à réagir, pour “réparer ce qui ne va pas”, “supprimer le superflu” et “retrouver une dimension plus humaine”. Dans la foulée, Saint Laurent a annoncé fin avril qu’il se retirerait du calendrier de la mode parisien pour 2020 “pour suivre son propre agenda”. En mai, c’était au tour d’Alessandro Michele, le directeur artistique de Gucci, d’expliquer qu’il allait adopter son propre rythme, en précisant qu’il ne défilerait pas en septembre, tout en confirmant sa participation à la Fashion Week numérique de Milan au mois de juillet.

Parallèlement, le créateur belge Dries Van Noten et la jeune styliste française Marine Serre ont lancé un manifeste signé par de nombreuses petites maisons et revendeurs (entre autres Chloé, Thom Browne, Y/Project, Lemaire, Alexandre Mattiussi, Nordstrom, Bergdorf Goodman, Selfridges et Harvey Nichols) appelant à vrai changement avec une réduction de la production, des déplacements et des promotions, ainsi que des défilés plus écologiques.  

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2020 FashionNetwork.com



Source link

Autres articles

Dolce & Gabbana et Etro organisent chacun un défilé physique en juillet

info mode

Lettre ouverte : pour Jean Touitou (A.P.C.), “tout sera à réinventer” au sortir de la pandémie

info mode

Milan annonce une Fashion Week digitale en juillet, Paris lui emboîte le pas

info mode