Image default
Infos Mode

Officine Générale célèbre la simplicité et le style parisiens


Officine Générale est revenue à ses racines avec un défilé physique qui faisait partie des quelques événements en présentiel organisés lors de la dernière semaine de la mode masculine à Paris.

Officine Générale

Vendredi dernier, au cœur du quartier du Marais, dans un hôtel particulier de la rue des Francs Bourgeois, Pierre Mahéo, fondateur et créateur de la maison, a célébré son retour sur les podiums. “Toutes ces questions qui taraudaient mon entourage professionnel n’ont pas réfréné mon envie. Raisonnable, je l’avais été de longs mois. Et c’est pour cela que j’ai voulu renouer sans plus tarder avec un défilé pour de vrai, avec des filles et des garçons qui croquent la vie”, a déclaré le créateur dans la note signée qui accompagnait la présentation.

Un besoin de renouer avec la vie réelle, loin des écrans ou des présentations digitales, qui s’est traduit par une collection qui capte l’ambiance de la rue. “Mon inspiration est de nouveau très parisienne”, reconnaît Pierre Mahéo. “A défaut de pouvoir voyager, mon esprit s’est évadé. Et puis j’ai redécouvert Paname par la force des choses. J’ai pris le temps d’observer plus en détails ses habitants”, explique le designer, connu pour ses lignes raffinées et sa maîtrise d’un tailoring décontracté et élégant sans sophistication excessive. Un ADN qui s’inscrit parfaitement dans la garde-robe parisienne de ceux qui recherchent le style sans l’ostentation.

Un pari aussi classique qu’efficace qui, pour le printemps-été 2022, s’est caractérisé par une réinterprétation des essentiels de la firme française, tant pour les hommes que pour les femmes. Continuité et savoir-faire avec des pantalons amples et bouffants, d’autres proposant des coupes plus droites à partir du genou ou encore de flirts occasionnels avec le style skaters. Sans oublier les indispensables costumes mais aussi les duos de pantalons et vestes monochromes, conçus pour créer des looks de bureau équilibrés.

La palette de couleurs d’Officine Générale a dépassé le bleu marine, l’ivoire ou le gris, explorant les possibilités d’un vert olive intense ou pariant sur un lavande inattendu, protagoniste d’une poignée de looks en fin de défilé parmi lesquels se distinguait une robe midi vaporeuse complétée par une ceinture magenta.

Officine Générale

Côté matières, le lin était présent dans des pulls légers. On trouvait aussi des denims recyclés avec une finition extra douce, présents dans des ensembles de pantalons et de vestes pour hommes et femmes ou même dans une proposition de bermudas. Officine Générale proposait enfin quelques articles pour la garde-robe de mi-saison, comme des sweats à capuche ou même plusieurs blousons bombers en cuir.

Cependant, malgré les fortes racines parisiennes que reflète la dernière proposition de Pierre Mahéo, les ambitions de la marque sont internationales. “Officine Générale fait partie des entreprises qui ont la chance de sortir grandies de la crise sanitaire en raison de leurs valeurs fondatrices”, a déclaré la cheville ouvrière de la marque, fondée en 2012. Sans aller plus loin, en mai dernier, la marque a levé des fonds auprès du groupe américain The Untitled Group. L’objectif ? Développer son activité aux Etats-Unis, où Officine Générale finalise une ouverture à New York. Le style parisien semble prêt à séduire dans la Grosse Pomme.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2021 FashionNetwork.com



Source link

Autres articles

La Fashion Week virtuelle de Milan met en avant la jeune création

info mode

Missoni raconte l’année 2020 à travers sa garde-robe pour l’hiver 2021

info mode

Leandro Cano et Arturo Obegero font défiler la culture espagnole à Paris

info mode