Infos Mode

Pour son édition de septembre, la Paris Fashion Week accueille 10 nouveaux membres


Finalement — après moultes inquiétudes liées à la crise sanitaire, et malgré quelques voix discordantes — la prochaine saison des défilés parisiens, qui débute dans quatre semaines, s’annonce chargée et plus influente que jamais. Lundi, la Paris Fashion Week a annoncé l’entrée de dix nouveaux membres au calendrier officiel, parmi lesquels Wales Boner, Enfants Riches Déprimés et S.R. Studio. LA. CA., la marque de mode de l’artiste américain Sterling Ruby. 

Wales Bonner – Automne-Hiver 2020 – Prêt-à-porter masculin – Londres – © PixelFormula

Selon la Fédération de la Haute Couture et de la Mode (FHCM), l’instance dirigeante de la mode française, ces nouvelles maisons, originaires de cinq pays, rejoindront le calendrier officiel de la prochaine saison, actuellement prévue du lundi 28 septembre au mardi 6 octobre.

On le savait déjà, la marque parisienne AMI et Gabriela Hearst, la célèbre créatrice uruguayenne basée à New York, feront partie des dix talents qui défileront lors de la semaine de la mode parisienne.

Situationist – Automne-Hiver 2020 – Image : Instagram (@situationist_official) – Instagram @situationist_official

Au total, pas moins de quatre nouveaux noms français feront leur apparition au calendrier officiel de de la prochaine semaine de la mode à Paris, consacrée au prêt-à-porter féminin Printemps-Été 2021 — outre AMI, il y aura aussi Ester Manas, Vejas et Mossi, le label fondé par le créateur Mossi Traoré, qui a remporté le prix Pierre Bergé du concours de l’ANDAM. Tandis que S.R. Studio, la jeune marque de mode de Sterling Ruby — un artiste textile connu pour ses nombreuses collaborations avec Raf Simons —, porte à trois le nombre de marques américaines qui rejoignent le calendrier de la Fédération. Également originaire de Los Angeles, le label Enfants Riches Déprimés, reconnu pour son univers unisexe, flamboyant et punk chic, fait également son entrée à la Fashion Week de Paris.

Autre réussite pour la FHCM : la marque post-soviétique Situationist, dont la presse raffole, va également faire ses débuts sur les podiums parisiens. Fondée par Irakli Rusadze en 2015 dans sa Géorgie natale, son esthétique architecturale et ses silhouettes puissantes devraient lui permettre de frapper un grand coup sur la scène française.

Cecilie Bahnsen – Automne-Hiver 2020 – Image : Instagram (@ceciliebahnsen) – Instagram @ceciliebahnsen

La Ville Lumière accueillera également Cecilie Bahnsen, une créatrice talentueuse née à Copenhague, dont le mélange de sophistication romantique et la haute qualité de ses pièces lui a déjà valu une place de choix parmi les principales boutiques internationales et les amoureux de la mode d’avant-garde.

La saison marquera le retour à Paris de Grace Wales Bonner, la déjà célèbre créatrice londonienne, dont les méditations expérimentales sur la rencontre de la culture noire et du style traditionnelle britannique ont fait d’elle l’une des voix les plus influentes du Royaume-Uni. En 2016 à Paris, Wales Bonner avait attiré l’attention du monde entier en remportant le prix LVMH — à l’époque, c’était la première fois qu’une femme remportait la prestigieuse récompense, et les 300000 euros qui l’accompagnent.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2020 FashionNetwork.com



Source link

Autres articles

Valentino présente sa couture dans un studio de Cinecittà

info mode

Pour Alessandro Dell’Acqua (N°21), après le coronavirus, “rien ne sera plus comme avant”

info mode

Le dernier jour de la Paris Fashion Week masculine, comme la bande-annonce d’un grand film

info mode