Image default
Infos Mode

Une première Vegan Fashion Library s’ouvre à Los Angeles


C’est une première au monde. Après avoir initié la première Vegan Fashion Week à Los Angeles en 2019 (mise en stand-by en raison de la crise sanitaire mondiale), la Française expatriée aux Etats-Unis Emmanuelle Rienda vient d’inaugurer dans la Cité des anges la première Vegan Fashion Library, un showroom-boutique doté d’une plateforme e-commerce destiné à représenter les marques de mode végane défendant une production humaniste et un parti pris esthétique. 

La Vegan Fashion Week organisée en 2019 – DR

“L’idée de la Vegan Fashion Week comme de la Vegan Fashion Library est de réunir des marques ayant une vraie vision environnementale. Derrière le mot végane, il faut entendre des marques éthiques dans toutes leurs dimensions, explique Emmanuelle Rienda, soit cruelty-free, préférant des alternatives végétales – le cactus, la fibre d’ananas, la pomme, les champignons…- aux matières d’origine animale, respectant les conditions de travail de leurs salariés et proposant un modèle de production sain.”
 
Autour de la Vegan Fashion Library, Emmanuelle Rienda inaugure aujourd’hui dans le quartier de South Park (Downtown), un showroom de 250 mètres carrés destiné aux acheteurs, aux stylistes et aux particuliers (sur rendez-vous), auquel s’ajoute un étage dédié aux univers de la décoration, de la beauté et de la cuisine véganes. “Notre but est d’éduquer, de proposer une vision cool du véganisme de façon générale.”

Outre la dizaine de marques mode représentées – les japonais de Kapok Knot, les américains de Sylven New York,  la marque polonaise Bohema, la marque coréenne Vegan Tiger ou le créateur français Julien Esteves Berthier -, le showroom ajoute à la dimension végane une ambition esthétique – qui fit longtemps défaut à la promotion de la mode végane -, et souhaite s’inspirer du mouvement anti-fashion des années 90 en France qui voyait s’inviter les marques japonaises telles que Yamamoto ou Comme des Garçons et proposait une toute nouvelle créativité dans le paysage mode. 

La marque coréenne Vegan Tiger représentée par la Vegan Fashion Library – DR

“Un parti pris esthétique capital pour séduire les consommateurs, reconnaît Emmanuelle Rienda, comme les célébrités nombreuses à Los Angeles et qui nous sollicitent de plus en plus sur cette question.” Pour inviter la mode végane sur les tapis rouges, le showroom vient d’embaucher Ray Calleros, directeur commercial sur le marché américain de la marque Vivienne Westwood, qui sera notamment chargé de convaincre les marques de luxe de proposer leurs pièces véganes au sein du showroom.
 
Après quelques années à représenter des marques françaises aux Etats-Unis via son showroom Le Frenchlab, la Française décidait de changer de voie et de mode de vie, s’engageant d’abord auprès de l’association Peta, avant de lancer ses premières actions à destination de la mode végane. 
 
“Los Angeles étant particulièrement à la pointe sur la question végane, portée par des célébrités comme Billie Eilish, Hayley Williams, Mya, James Cameron ou Joaquin Phoenix, et par une culture food dédiée, restait à reconnecter la mode à la question végane à un moment où nous n’entendions parler que de mode durable, et à l’affranchir des préjugés violents ou peu esthétiques.”
 
Après une première conférence en 2018 sur la question organisée au salon LA Textile – qui lui vaudra l’attention des équipes créatives de Kanye West -, elle organise en 2019  la première Vegan Fashion Week au Musée d’histoire naturelle de Los Angeles en réunissant sur un podium une dizaine de marques véganes internationales. Un événement relayé dans le monde entier.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2021 FashionNetwork.com



Source link

Autres articles

MBFW Istanbul, un événement mode au service du design et du rayonnement national

info mode

Londres annule sa Fashion Week masculine de janvier prochain

info mode

Prada, quand l’homme se retrouve face à lui-même

info mode