Image default
Santé - Bien être

Biopsie du col de l’utérus : définition, cause, symptômes, traitement

La biposie du col de l’utérus est une intervention chirurgicale au cours de laquelle une petite quantité de tissu est prélevée dans l’utérus. Le col de l’utérus est la portion du bas utérus située au sommet du vagin.

Une biopsie du col de l’utérus est généralement prescrite lorsqu’une anomalie a été détectée au cours d’un examen pelvien de routine ou d’un test de PAP. Ces anomalies peuvent consister en la présence du virus du papillome humain (VPH) ou de cellules précancéreuses. Ces maladies peuvent augmenter les risques de cancer de l’utérus.

Une biopsie du col de l’utérus peut détecter des cellules précancéreuses et le cancer de l’utérus. Votre gynécologue pourra pratiquer une biopsie du col de l’utérus soit comme outil de diagnostic, soit comme méthode de traitement de polypes bénins sur le col de l’utérus ou de verrues génitales.

Types

Trois méthodes différentes peuvent être employées pour prélever des tissus du col de l’utérus. On distingue :

  • la ponction-biopsie à l’aiguille (ou biopsie à l’emporte-pièce ) – des petits fragments de tissu sont prélevés du col de l’utérus à l’aide d’un instrument appelé poinçon pour biopsie . Le col de l’utérus pourra être teint avec un colorant pour aider le médecin à détecter des anomalies
  • biopsie en cône – de gros fragments de tissu de forme conique sont prélevés au scalpel ou au laser. Ce type de biopsie est réalisé sous anesthésie générale
  • curetage endocervical – des cellules sont prélevées dans le canal endocervical avec un instrument manuel dont l’extrémité a la forme d’une cuiller ou d’un crocher appelé curette .

La raison pour laquelle la biopsie est pratiquée, ainsi que la présence possible d’autres pathologies, pourront déterminer la méthode employée.

Préparation

Prévoyez de subir la biopsie du col de l’utérus pendant la semaine suivant les règles. Il sera plus facile pour votre médecin d’obtenir un spécimen propre. Si vous prenez des médicaments, parlez-en à votre gynécologue.

Il voud demandera peut-être d’interrompre la prise de médicaments susceptibles d’accroître les risques de saignement, comme :

  • l’aspirine
  • l’ibuprofène
  • le naproxène
  • le coumaphène / warfarine

Évitez l’usage de tampons, poires vaginales ou crèmes soignantes vaginales pendant les 24 heures précédant la biopsie. Il faut également éviter d’avoir des rapports sexuels pendant cette période.

Si vous subissez une biopsie en cône ou un autre type de biopsie nécessitant une anesthésie générale, vous devrez jeûner après minuit, ou au moins huit heures avant l’opération.

Le jour du rendez-vous, votre médecin pourra vous conseiller de prendre de l’acétaminophène ou un autre analgésique avant de vous rendre au cabinet. Prenez quelques tampons qui pourront être utiles après la biopsie en cas de léger saignement. Faites-vous accompagner d’un proche ou d’un ami qui vous raccompagnera chez vous.

Interventions

L’examen commencera comme un examen pelvien normal. Vous vous allongerez sur la table d’examen avec les pieds dans des étriers. Votre médecin vous fera une anesthésie locale. S’il s’agit d’une biopsie en cône, vous serez endormie sous anesthésie générale.

Ensuite, le médecin introduira un spéculum dans le vagin pour tenir le canal ouvert pendant l’opération. Le col de l’utérus sera d’abord rincé avec une solution à base de vinaigre et d’eau, et il sera éventuellement lavé à l’iode. Ce processus, connu sous le nom de test de Schiller, aide le médecin à identifier les tissus anormaux. Le nettoyage pourra brûler un peu, mais il ne devrait pas être douloureux.

Le médecin prélèvera les tissus anormaux avec des forceps, un scalpel ou une curette. Vous pourrez ressentir une sensation de pincement lorsque les tissus seront prélevés lors d’une ponction-biopsie.

Après la biopsie, votre médecin pourra envelopper le col de l’utérus avec un matériau absorbant pour limiter les saignements. Ce n’est cependant pas nécessaire pour chaque biopsie.

Rétablissement

De légères crampes et des saignements modérés sont à prévoir après une biopsie du col de l’utérus. Ils peuvent parfois durer jusqu’à une semaine. La ponction-biopsie se fait en externe, vous pourrez donc rentrer chez vous le jour même. Pour d’autres types de biopsie, il sera nécessaire de passer la nuit à l’hôpital.

Certaines activités pourront être interdites, en fonction du type de biopsie. La musculation, les rapports sexuels, et l’usage de tampons et de poires vaginales sont interdits pendant plusieurs semaines après une biopsie en cône. Respectez les mêmes restrictions après une ponction-biopsie ou un curetage endocervical, mais pendant une semaine seulement.

Alertez votre médecin en cas de :

  • douleur
  • fièvre
  • saignements abondants
  • pertes vaginales d’odeur nauséabonde

Ces symptômes peuvent être signes d’infection.

Résultats

L’équipe de soins vous fera connaître les résultats de la biopsie et évoquera avec vous les étapes suivantes. Un traitement sera nécessaire si un cancer ou des cellules précancéreuses ont été détectés. Si l’examen est négatif, cela signifie que tout est en ordre, et le plus souvent qu’aucune action n’est requise.

Autres articles

Masque tomate, sucre et citron

Irene

Culture de liquide synovial : définition, cause, symptômes, traitement

Irene

Masque huile, levure, œuf : peaux sèches

Irene