Image default
Santé - Bien être

La tomodensitométrie lombaire : définition, cause, symptômes, traitement

Une tomodensitométrie, communément appelée un Scanner CT (Computed tomography scan), est un type d’examen par rayons X qui produit des images transversales d’une région spécifique du corps. Dans le cas d’une tomodensitométrie lombaire, votre médecin peut voir une partie transversale de la partie inférieure de votre dos. La machine encercle le corps et envoie les images à un écran d’ordinateur, sur lequel elles peuvent être consultées par un technicien.

Les problèmes de dos surviennent souvent dans la région lombaire de la colonne vertébrale. La région lombaire est la partie inférieure de la colonne vertébrale, est composée de cinq vertèbres et comprend le sacrum et le coccyx (appendice caudal). De gros vaisseaux sanguins, des nerfs, des tendons, des ligaments et du cartilage forment aussi le rachis lombaire.

Une tomodensitométrie est l’un des nombreux tests d’imagerie dont peut se servir votre médecin pour examiner vos problèmes au niveau de la colonne vertébrale, tels que les douleurs consécutives à une blessure, une maladie ou une infection.

Les raisons pour lesquelles votre médecin peut prescrire une tomodensitométrie lombaire comprennent :

  • des douleurs dans le dos accompagnée de fièvre,
  • des anomalies congénitales affectant la colonne vertébrale,
  • une hernie discale,
  • une infection,
  • une blessure à la partie inférieure de la colonne vertébrale,
  • une douleur dans le bas du dos
  • la sclérose en plaques,
  • l’arthrose,
  • un nerf coincé,
  • des difficultés à contrôler votre vessie,
  • des signes de cancer,
  • la préparation à une intervention chirurgicale rachidienne,
  • un état de faiblesse, une perte de sensibilité ou tout autre problème au niveau des jambes.

Une tomodensitométrie est différente d’une IRM (imagerie par résonance magnétique). Une IRM du rachis lombaire montre les os, les disques et la moelle épinière, ainsi que les espaces entre les vertèbres où passent les nerfs. (RadiologyInfo.org)

Une tomodensitométrie lombaire présente très peu de risques, mais le produit de contraste utilisé au cours de l’examen peut provisoirement affecter vos reins. Ce risque augmente si vos reins ont déjà été affectés par une maladie ou une infection. Les nouveaux produits de contraste présentent néanmoins beaucoup moins de risques pour vos reins et les réactions allergiques sont extrêmement rares.

Comme pour toute radiographie, il y a un certain degré d’exposition aux rayonnements. Bien qu’habituellement inoffensifs, il s’agit un problème important pour les femmes enceintes, ou pouvant l’être. Le degré d’exposition aux rayonnements est considéré comme étant sans danger pour les adultes mais pas pour un fœtus en train de se développer.

Une tomodensitométrie lombaire est un test non-invasif.

Il est recommandé de porter des vêtements amples et confortables car on vous demandera de vous allonger sur une table. Il vous sera également demandé de retirer vos bijoux et autres objets métalliques de votre corps. Informez votre médecin si on vous a inséré un implant métallique lors d’une précédente intervention.

Avant de subir votre tomodensitométrie, indiquez à votre médecin si vous avez l’une des affections suivantes :

  • une allergie au produit de contraste ingéré par voie buccale (baryum),
  • du diabète, étant donné que le jeûne peut abaisser le taux de sucre dans le sang,
  • une grossesse.

Les tomodensitométries sont réalisées au sein du service de radiologie d’un établissement hospitalier ou d’un cabinet de radiologie spécialisé dans les procédures de diagnostic.

Un technicien vous demandera de vous allonger sur le dos pendant l’examen. Il ou elle pourra utiliser des oreillers ou des lanières pour s’assurer que vous conserverez la position adéquate assez longtemps pour obtenir une image de bonne qualité. Vous devrez peut-être aussi retenir brièvement votre respiration pendant certains balayages brefs du scanner.

Le technicien du scanner contrôlera le déplacement de la table dans l’appareil à tomodensitométrie, à partir d’un autre local, au moyen d’un dispositif de commande à distance Vous passerez probablement plusieurs fois dans la machine. (NIH)

En fonction de la raison pour laquelle vous subissez l’examen, il est possible que vous soyez connecté(e) à un système d’administration intraveineuse pour permettre au produit de contraste de circuler dans vos veines pendant l’examen. Ce produit permet à l’appareil d’obtenir de meilleures images de vos vaisseaux sanguins et de vos organes.

Après une série de balayages, vous devrez peut-être attendre que le technicien examine les images afin de s’assurer qu’elles sont suffisamment claires pour que votre médecin puisse les interpréter correctement.

La réalisation d’une tomodensitométrie type dure entre 30 et 45 minutes.

Après l’examen, vous pourrez remettre vos vêtements et reprendre votre journée.

Il faut en général un jour pour obtenir les résultats d’une tomodensitométrie. Votre médecin organisera un rendez-vous de suivi pour parler des résultats de l’examen et vous informer des prochaines mesures à prendre en fonction de ces résultats. Il ou elle pourra prescrire la réalisation de tests d’imagerie supplémentaires, d’analyses sanguines ou d’autres mesures de diagnostic dans le but de parvenir à un diagnostic précis et de commencer un traitement.

Autres articles

Masque citron, blanc d’oeuf et huile d’argan

Irene

Chalazion : définition, cause, symptômes, traitement

Irene

Maladie de Cushing (ou Cushing hypophysaire) : définition, cause, symptômes, traitement

Irene