Image default
Santé - Bien être

La tomographie des poumons par émission de positons : définition, cause, symptômes, traitement

Une tomographie par émission de positons (TEP) est une technique sophistiquée d’imagerie médicale. Elle utilise un traceur radioactif pour identifier les différences entre les tissus au niveau moléculaire. Les TEP permettent de détecter les différences au niveau des fonctions du corps humain, telles que la circulation sanguine, l’utilisation d’oxygène et le passage des molécules de sucre (glucose).

D’autres tests d’imagerie, tels que la tomodensitométrie ou l’imagerie par résonance magnétique (IRM), fournissent des images tridimensionnelles des organes internes.

Les TEP utilisent ces informations pour révéler comment fonctionnent certains tissus au sein des organes. Une TEP pulmonaire, souvent réalisée en association avec une tomodensitométrie pulmonaire, peut être utilisée pour détecter un cancer des poumons. L’ordinateur combine les images des deux tests d’imagerie afin de produire une image tridimensionnelle qui met l’accent sur les parties où l’activité métabolique est particulièrement rapide. Ce procédé s’appelle la fusion d’images.

Certains nouveaux instruments permettent aux techniciens de réaliser les deux types d’examens en même temps. Les TEP/tomodensitométries pulmonaires peuvent permettre aux médecins de différencier les masses bénignes (non-cancéreuses) des masses malignes (cancéreuses) qui peuvent apparaître sur les radiographies ou les tomodensitométries thoraciques.

Interventions

Si vous devez subir une TEP pulmonaire, on vous injectera une petite quantité de produit traceur radioactif environ une heure avant l’examen. La plupart du temps, on utilisera un isotope du fluor. L’aiguille peut provoquer une douleur temporaire mais le reste de l’examen est indolore.

Une fois dans le sang, le traceur s’accumulera dans l’organe ou la région examinée et commencera à émettre de l’énergie sous la forme de rayons gamma. Ces rayons sont alors détectés par le scanner TEP qui recréera les images détaillées qui permettront à votre médecin de déterminer la structure et le fonctionnement de l’organe ou de la région examinée.

Il vous faudra attendre environ une heure pour que le traceur s’accumule, après quoi il vous sera demandé de vous allonger sur une table étroite. La table glisse jusqu’à l’intérieur d’un scanner en forme de tunnel. Vous pourrez parler aux techniciens au cours de l’examen mais il est important de rester immobile pendant la prise des clichés étant donné que trop de mouvements pourraient flouter les images. L’examen durera environ 30 minutes.

Préparation

Aucune préparation particulière n’est nécessaire. Il vous sera demandé de ne pas manger et de ne pas boire (sauf de l’eau) pendant les heures qui précèdent l’examen. Il est très important que vous suiviez ces instructions. Une TEP repose souvent sur la mesure de légères différences dans la façon dont les cellules métabolisent les sucres. Si vous avez mangé ou avez consommé une boisson sucrée, cela pourrait gêner l’interprétation des résultats.

À votre arrivée, on vous demandera très certainement de revêtir une chemise d’hôpital ou bien vous serez peut-être autorisé(e) à porter vos propres vêtements. Il vous sera demandé d’ôter tous les objets métalliques de votre corps, notamment vos bijoux. Il est important d’indiquer au médecin si vous prenez des médicaments, ou des suppléments ou des produits en vente libre. Dans certains cas, les médicaments contre le diabète peuvent interférer avec les résultats d’une TEP.

Les patients qui se sentent incommodés dans les espaces clos peuvent se voir administrés un décontractant. Ce médicament peut provoquer une somnolence. Le traceur radioactif présent dans votre corps perdra sa radioactivité au cours des heures ou des jours suivants. Il sera ensuite éliminé de votre corps dans les urines ou les selles. La radioactivité à laquelle vous serez exposé(e) est identique à celle à laquelle vous seriez exposé(e) au cours d’une tomodensitométrie, qui utilise les rayons X.

Bien que l’exposition aux rayonnements soit minime, il est conseillé aux femmes enceintes ou allaitantes de toujours en informer leur médecin avant de subir un examen qui implique l’utilisation de rayonnements. Les TEP utilisent une petite quantité de rayonnements à l’intérieur du corps. Les tomodensitométries exposent le corps à des rayonnements de l’extérieur du corps.

Stades

Stades

On a également recours à une TEP pulmonaire pour déterminer le stade d’avancement du cancer des poumons. La détermination du stade fait référence à l’état d’avancement d’un cancer spécifique. Un cancer se voit généralement attribué un nombre entre I et IV. Par exemple, un cancer de stade IV est plus avancé, s’est davantage propagé et est généralement plus difficile à traiter qu’un cancer de stade II. La détermination du stade sert également à déterminer les chances de survie. Par exemple, un patient atteint d’un cancer du poumon de stade I a plus de chances de vivre plus longtemps qu’un patient atteint d’un cancer de stade IV.

Les tissus à croissance rapide, tels que les tumeurs cancéreuses pulmonaires, absorbent davantage de traceur que les autres tissus. Ces zones ressortent sur la TEP. A partir des résultats du scanner, l’ordinateur génère une image tridimensionnelle. Les médecins utilisent ces images pour détecter la croissance de tumeurs. Ces images permettent également aux médecins de déterminer le meilleur traitement.

Autres articles

Réparation d’une hernie diaphragmatique congénitale : définition, cause, symptômes, traitement

Irene

Facteurs de risque pour la démence : définition, cause, symptômes, traitement

Irene

Transfusion d’échange : définition, cause, symptômes, traitement

Irene