Image default
Santé - Bien être

CannaBiDiol – le composant espoir non-psychoactif du cannabis

Lorsque l’on parle du cannabis, il y a souvent une position binaire entre les pro – les anti – toujours campés sur leurs positions. Heureusement, il existe d’autres postures que le 0 et le 1 : le CannaBiDiol (CBD) ; fameuse substance non-psychoactive du cannabis ; est un genre d’intermédiaire très prometteur à long terme.

​CBD : vecteur d’espoirs pour tenter de soulager certaines pathologies

Le CBD (CannaBiDiol) – composant du cannabis non-psychoactif est en effet une substance qui influe indirectement sur les récepteurs cannabinoïdes et joue un rôle de désinhibeur. Le CannaBiDiol pourrait avoir un rôle majeur pour aider à soulager de façon ponctuelle certaines pathologies lourdes bien connues : comme la sclérose en plaques, la maladie de Parkinson, la maladie de Charcot, la maladie de Crohn…

Tout porte à croire que son effet analgésique pourrait-être également efficace sur certains types de douleurs chroniques comme l’arthrose, sur la dépression, sur certains effets secondaires de chimiothérapies… Des études sont menées depuis quelques années à travers le monde pour essayer de prouver de façon scientifique les effets réels de ce composant non psychoactif. Ainsi, le CBD pourrait tenter de faire bouger les lignes quant à l’aide apportée aux patients touchés, de pouvoir les accompagner en tant que véritable alternative thérapeutique.

Pour le moment, ces études continuent d’être menées, des premiers résultats commencent à montrer certains effets bénéfiques encourageants (comme peuvent en témoigner certains patients. Mais tant que de rigoureuses études ne démontreront pas par A + B que le cannabis ainsi que son composant peuvent vraiment avoir un excellent ratio bénéfices / risques, ils resteront au stade d’espoirs. Néanmoins, les choses ont le mérite d’avancer et tendent à aller vers de beaux espoirs pour les scientifiques ainsi que pour les patients.

​CBD – cannabis thérapeutique : des exemples probants à l’étranger

Lorsque l’on observe certains pays administrant sous conditions drastiques du cannabis thérapeutique / du CBD, on s’aperçoit que la communauté scientifique peut beaucoup plus facilement étudier et suivre les patients tout en tentant de faire des liens de causes à effets avec le CBD.

Il faudra donc ne pas vouloir aller trop vite, tenter d’imiter ces pays en reproduisant des groupes d’études, de lancer au fur et à mesure des tests à plus grande échelle afin de valider certains points : et pourquoi voir un jour voir les espoirs placés dans le CannaBidiol, récompensés à leur juste valeur.

Autres articles

Syndrome de Turner (Monosomie X) : définition, cause, symptômes, traitement

Irene

Coqueluche : définition, cause, symptômes, traitement

Irene

Biopsie du col de l’utérus : définition, cause, symptômes, traitement

Irene