Image default
Santé - Bien être

Costochondrite (Syndrome de Tietze) : définition, cause, symptômes, traitement

La costochondrite provoque une douleur thoracique liée à l’inflammation de cartilages de la cage thoracique. La costochondrite affecte souvent plus spécifiquement les cartilages à l’articulation entre les côtes premières et le sternum. Cette zone est désignée par le terme d’ articulation sterno-costale

La douleur peut être légère ou plus sévère en fonction de la condition.

La costochondrite est également désigné par le terme de syndrome de Tietze .

Causes

Dans la plupart des cas, la cause de la costochondrite est inconnue. Cependant, un certain nombre de facteurs déclencheurs ont été repérés :

  • divers types de traumatismes thoraciques (par exemple un impact brutal du fait d’un accident de voiture ou d’une chute) ;
  • des efforts physiques dus à des activités telles que le fait de soulever des poids importants ou la pratique d’exercices exigeants physiquement ;
  • certains virus ou affections respiratoires (tuberculose, syphilis et aspergillose) susceptibles de provoquer une inflammation articulatoire ;
  • certains types d’arthrite ;
  • des mouvements répétitifs, y compris dus à une forte toux ;
  • tumeurs de l’articulation costo-sternale ;

Risques

La costochondrite est le plus couramment diagnostiquée chez les femmes et les plus de 40 ans. Vous présentez éventuellement un risque plus élevé de contracter cette infection si :

  • vous prenez part à des activités impliquant des impacts violents ;
  • vous effectuez certains types de travaux manuels ;
  • vous avez des allergies et vous êtes exposé(e) à des agents irritants.

Si vous présentez l’une des conditions suivantes, il est également possible que votre risque de contracter cette condition soit plus élevé :

  • polyarthrite rhumatoïde ;
  • spondylarthrite ankylosante ;
  • Syndrome oculo-urétrosynovial/Syndrome de Fiessinger-Leroy-Reite

Les avis divergent selon le médecin concernant les tranches d’âges les plus exposées à un risque de costochondrite. En règle générale, toute personne exposée à certains des états ci-dessus sont susceptibles de présenter un risque plus élevé ; Les médecins déconseillent de porter des poids importants de manière inefficace, les muscles de la zone thoracique étant soumis à une tension trop importante. Les plus jeunes devront par exemple faire preuve de précaution pour transporter leurs sacs de classe surchargés, et les adultes effectuant des tâches manuelles devront également prendre soin d’éviter les faux mouvements.

Symptômes

Une douleur spécifique à la poitrine au niveau des quatrième, cinquième et sixième côtes sur la gauche du sternum pourra signaler une costochondrite. La douleur peut se propager au dos et jusqu’à l’abdomen. Elle pourra également s’aggraver lorsque vous bougez, que vous vous étirez ou que vous respirez profondément. Cependant, ces types de symptômes peuvent également accompagner d’autres types de conditions, y compris une crise cardiaque. En cas de douleur thoracique persistante, il est important de consulter un médecin dans les meilleurs délais.

Diagnostic

Il est probable que votre médecin établira son diagnostic de costochondrite d’après la douleur produite par cette inflammation. Lors de l’examen physique, votre médecin va s’efforcer d’évaluer les niveaux de la douleur en manipulant la zone des côtes. Il ou elle pourra également chercher à repérer des signes éventuels d’infection ou d’inflammation. Il ou elle pourra également vous interroger sur vos antécédents personnels et familiaux concernant la douleur thoracique.

Pour les cas où le médecin devra exclure d’autres conditions, telles que des problèmes cardiovasculaires, des radiographies et des analyses de sang devront être effectuées.

Traitement

Divers traitements permettent de traiter la costochondrite.

Traitements médicamenteux

La plupart des cas de costochondrite se traitent par des médicaments en vente libre en pharmacie. Si votre condition est légère à modérée, votre médecin va probablement prescrire un traitement à base de médicaments anti-inflammatoires non stéroïdiens tels que l’ibuprofène (Advil, aspirine), ou le naproxène (Aleve). Votre médecin peut également prescrire :

  • des médicaments anxiolytiques ;
  • d’autres antalgiques tels que les narcotiques ;
  • les médicaments anti-inflammatoires non stéroïdiens sur ordonnance.

Changements de mode de vie

Si vous souffrez d’une costochondrite persistante ou chronique, votre médecin pourra prescrire des changements permanents à votre routine. Certains types d’exercice peuvent aggraver cette condition. Certains travaux manuels peuvent également avoir un impact négatif. Les médecins peuvent également recommander :

  • un repos alité ;
  • des changements d’exercice physique ;
  • de physiothérapie ;
  • une thérapie à chaud/froid par l’application de compresses chaudes ou glacées ;

Votre médecin pourra évaluer le niveau de la douleur afin de vérifier si vous réagissez bien au traitement. Après un diagnostic de costochondrite, les professionnels de la santé recommandent fréquemment de revenir progressivement au niveau d’activité antérieur.

Pronostic

Dans de nombreux cas, la costochondrite disparaît d’elle-même. Cette condition n’a pas tendance à persister. Vous pouvez prendre les mesures suivantes afin de réduire vos risques de costochondrite persistante ou chronique :

  • Veillez à bien vous laver les mains et à l’hygiène de la maison afin d’éviter les infections.
  • Pratiquez moins de travaux manuels ou d’exercice physique impliquant des impacts violents.
  • Transportez les charges lourdes avec précaution.

Autres articles

Masque naturel antirides / anti pattes-d’oie

Irene

Scintigraphie pulmonaire : définition, cause, symptômes, traitement

Irene

Biopsie du col de l’utérus : définition, cause, symptômes, traitement

Irene