Image default
Santé - Bien être

Virus/maladie Ebola : définition, cause, symptômes, traitement

Maladie à virus Ebola (ou fièvre hémorragique d’Ebola) est une pathologie rare et souvent fatale susceptible d’être contractée par les humains et les primates (singes et gorilles). Plusieurs épidémies se sont produites en Afrique. Aucun cas de fièvre Ebola n’a été constaté chez des humains aux États-Unis.

Le virus Ebola est à l’origine de la fièvre hémorragique d’Ebola. Il se rencontre en Afrique et aux Philippines (aux Philippines, cependant, ce virus ne provoque pas de maladie chez les humains). Ce virus est désigné d’après le nom de la rivière Ebola, en République démocratique du Congo, où ce virus a été découvert la première fois.

Découvert en 1976, le virus d’Ebola a depuis lors donné lieu à des flambées épidémiques sporadiques. Selon les centres américains pour le contrôle et la prévention des maladies (Centers for Disease Control and Prevention), 2 265 cas de fièvre d’Ebola chez l’être humain ont été constatés à travers le monde depuis 1976. Sur ce nombre, 1 531 personnes ont trouvé la mort (CDC, 2012).

Types

Il existe cinq sous-types de virus Ebola :

  • Ebola-Zaïre
  • Ebola-Soudan
  • Ebola-Côte d’Ivoire
  • Ebola-Bundibugyo
  • Ebola-Reston

Tous ces sous-types de la maladie sont constatés en Afrique, en dehors du virus Ebola-Reston, qui intervient aux Philippines. Le virus Ebola-Reston est le seul sous-type qui ne provoque pas de maladie chez les humains. Il affecte uniquement

Causes

Le virus d’Ebola se contracte par un contact direct avec les fluides corporels d’un animal ou d’un être humain infecté. Il s’agit notamment du sang, de la salive, du sperme, de vomissures, de l’urine ou des selles.

Selon l’Organisation Mondiale de la Santé, le virus se contracte également en manipulant un animal sauvage malade ou mort suite à une infection par ce virus (OMS, 2007).

Il existe des cas de propagation du virus Ebola de primate à primate (par exemple d’un singe à un autre) dans l’atmosphère sur des sites de recherche. Aucune étude conclusive n’a cependant été produite à cet effet.

Symptômes

En cas d’exposition à l’une des formes du virus Ebola d’Afrique, les symptômes se manifestent dans un délai de deux à 21 jours suivant cette exposition. La maladie se déclare rapidement. Les symptômes initiaux ressemblent à ceux d’une infection par une grippe ordinaire. Il s’agit notamment de :

  • fièvre ;
  • maux de tête ;
  • maux de gorge.
  • douleurs musculaires et articulatoires ;
  • Faiblesse.

Les symptômes s’aggravent avec la progression de la fièvre. Les symptômes du virus Ebola en phase tardive incluent notamment :

  • vomissements ;
  • diarrhées ;
  • rougeur de l’œil ;
  • gonflement de l’appareil génital ;
  • saignements internes et externes (certains patients auront du sang qui sort des yeux, du nez, de la bouche, des oreilles ou du rectum) ;
  • une éruption cutanée avec saignements sur tout le corps.

Diagnostic

La fièvre d’Ebola est diagnostiquée par des analyses de sang visant à détecter la présence de virus dans le sang. Votre médecin pourra établir un diagnostic de contamination par le virus Ebola si vous présentez des symptômes de fièvre Ebola et que vous êtes récemment allé(e) dans une région où la présence du virus a été constatée.

Traitement

Il n’existe pas de remède permettant de guérir la fièvre Ebola. Les seuls traitements disponibles sont ceux qui visent à soulager les symptômes. Il pourra notamment s’agir :

  • d’oxygénothérapie ;
  • de solutions intraveineuses ;
  • de transfusion sanguine ;
  • de médicaments destinés à traiter le choc ;
  • des analgésiques.

Obtenir de l’aide

Obtenir de l’aide

Appelez immédiatement votre médecin si vous développez des symptômes de fièvre Ebola et si vous vous êtes récemment rendu(e) en Afrique ou si vous avez été exposé(e) au virus d’Ebola. Plus le traitement est administré de bonne heure, plus les chances de survie sont élevées.

Pronostic

Les instituts nationaux américains de la santé (National Institutes of Health) estiment que la fièvre Ebola est fatale pour jusqu’à 90 % des patients infectés (NIH, 2011). Le virus infecte le foie, détruit la paroi des vaisseaux sanguins et provoque des problèmes de coagulation sanguine et une perte de sang. Le décès est généralement dû à un choc hypovolémique du fait de la perte de sang. On ne connaît pas les raisons pour lesquelles certaines personnes survivent à une fièvre Ebola et d’autres non.

Prévention

Il est possible de réduire votre risque de contracter une infection par le virus Ebola en évitant les régions où sa présence est constatée, en particulier en cas de flambée épidémique.

Si vous voyagez en Afrique, évitez de manipuler des animaux sauvages (morts ou vivants). Certaines espèces animales peuvent être porteuses du virus Ebola en plus des primates. Les sous-types africains de ce virus ont également parfois été constatés chez les roussettes et les antilopes des forêts. De même, veillez à toujours porter des vêtements de protection spéciale complets (combinaison, gants, masque complet et lunettes de protection) si vous vous trouvez près d’une personne ayant contracté la fièvre Ebola.

Autres articles

Masque naturel antirides / anti pattes-d’oie

Irene

Rupture du tympan : définition, cause, symptômes, traitement

Irene

Symptômes de la maladie de Crohn : définition, cause, symptômes, traitement

Irene