Image default
Santé - Bien être

Culture de liquide synovial : définition, cause, symptômes, traitement

Une culture de liquide synovial est une analyse de laboratoire reposant sur l’utilisation du liquide synovial pour identifier des organismes à l’origine d’une infection. La culture de liquide synovial proprement dite est effectuée en laboratoire sans participation du patient. Le liquide synovial est également utilisé pour détecter la présence de protéines, de glucose ou de cristaux (tels que le monohydrate d’urate de monosodium ou le dihydrate de diphosphate de calcium, respectivement à l’origine de la goutte et de la chondrocalcinose articulaire). Le nombre de globules blancs et rouges contenus dans le fluide peut également être déterminé.

Il est possible que vous éprouviez des douleurs ou inconforts articulaires du fait d’une entorse, d’une blessure sportive, d’un abus causé par des mouvements répétitifs ou d’une arthrite inflammatoire imputable à une pathologie immunitaire. Si vous êtes atteint(e) de douleurs chroniques ou d’une inflammation articulaire dépourvue de cause apparente, votre médecin pourra prescrire une culture de liquide synovial pour contribuer au diagnostic de multiples conditions, et notamment de diverses formes d’arthrite, de goutte et d’infection articulaire.

Une procédure de ponction synoviale peut être réalisée dans le cadre d’un séjour hospitalier, en patient externe ou au cabinet de votre médecin.

Il peut vous être demandé, à titre de préparation en vue du prélèvement d’un échantillon de liquide synovial, d’ôter vos vêtements et de revêtir une blouse de patient. Un antiseptique peut être utilisé pour nettoyer le site du prélèvement de l’échantillon. La procédure est, en outre, pratiquée en conditions stériles. La ponction synoviale est généralement réalisée après administration d’un anesthésique local, à proximité du site d’insertion de l’aiguille de ponction. Bien que réalisée le plus souvent au niveau de l’articulation du genou, la ponction synoviale peut également être pratiquée sur les articulations de la hanche, de la cheville, de l’épaule, du coude ou du poignet.

Votre médecin prélèvera un échantillon de liquide dans l’articulation du genou, avec une aiguille et une seringue, au moyen d’une procédure appelée ponction synoviale ou articulaire. Il est possible que vous ressentiez une piqûre d’aiguille et, le cas échéant, une légère sensation de picotement. Le médecin prélève un petit échantillon de fluide au moyen de la seringue. L’aiguille est ensuite retirée et un pansement est appliqué sur le site de l’injection.

En plus de permettre le prélèvement de liquide en vue d’une culture, la ponction synoviale peut également être utilisée pour atténuer la pression due à l’accumulation de fluide autour de l’articulation. Une bursite peut, par exemple, entraîner une accumulation de liquide autour d’une articulation. Il arrive également qu’un médicament soit injecté dans l’articulation après le prélèvement de liquide. Il peut s’agir d’une procédure efficace de traitement de la bursite et de la tendinite.

Une fois l’échantillon recueilli, il est envoyé à un laboratoire où il peut être analysé aux fins de détection de cellules, de glucose, de protéines, de cristaux et d’organismes tels que des bactéries, champignons ou virus.

Informez votre médecin des médicaments et suppléments sur ordonnance et en vente libre que vous prenez, si vous êtes enceinte ou si vous avez des antécédents de troubles de la coagulation. Il peut arriver qu’il vous soit demandé de jeûner avant la procédure. Aucun autre préparatif n’est requis. Demandez à votre médecin des instructions spécifiques en fonction de vos antécédents médicaux.

Vous pouvez rentrer chez vous peu après la procédure. Veillez à ce que le site d’aspiration demeure propre et sec, et retirez le pansement en vous conformant aux conseils de votre médecin. Attention, dans une procédure de ce type, l’aspirine peut être cause de saignements. N’oubliez pas de demander à votre médecin de vous indiquer les antalgiques que vous pouvez prendre sans danger.

La ponction synoviale est considérée comme une procédure sans danger. Il est normal que votre articulation soit douloureuse, que vous éprouviez de l’inconfort ou que, durant quelques jours, le site de la ponction comporte des ecchymoses. Si néanmoins, vous présentez l’un ou l’autre des symptômes suivants, contactez immédiatement votre médecin en cas de :

  • fièvre ;
  • rougeurs ou tuméfaction ;
  • saignement ou autre suppuration du site de la ponction ;
  • douleur croissante sur le site ;
  • amplitude de mouvement de l’articulation restreinte.

Ces symptômes peuvent être des signes d’infection et doivent être traités aussi rapidement que possible.

Le laboratoire transmettra les résultats à votre médecin qui vous les expliquera. Lorsqu’une anomalie est décelée, il est possible que des tests supplémentaires soient nécessaires pour en établir la cause et évaluer les options de traitement. La douleur et la tuméfaction de votre articulation peuvent être dues à une multiplicité de conditions autres qu’une lésion, la goutte ou l’arthrite inflammatoire, et notamment une arthrite bactérienne, fongique, gonococcique ou tuberculeuse.

Le médecin vous recommandera un traitement en fonction des résultats spécifiques des analyses.

Autres articles

Sérologie DHEA-Sulfate : définition, cause, symptômes, traitement

Irene

Urine nauséabonde : définition, cause, symptômes, traitement

Irene

Gastrite chronique : définition, cause, symptômes, traitement

Irene